subasic (danijel) (P.Lahalle/L'Equipe)
Ligue 1 - 17e journée

La Licorne, Martin-Triaud, Berchiche, Subasic, Johnny Hallyday : le débrief de la 17e journée de Ligue 1

Il y a eu 31 buts marqués, 39 cartons jaunes et 1 rouge distribués, et 197 855 spectateurs recensés. Mais pas que. FF livre ses héros et ses zéros de la 17e journée de Ligue 1.

On a senti les Verts résignés dès le coup d'envoi au Vélodrome

On a souvent vu des équipes au bord du gouffre et qui, pas du tout attendues, arrivaient à se libérer et créer l'exploit collectivement. Mais pour les Stéphanois, sur la pelouse du Vélodrome, c'est l'effet inverse qui s'est produit, comme si le sort du match était joué avant même la rencontre. Car rater un contrôle ou une passe c'est une chose, mais délaisser le marquage ou ne pas attaquer un adversaire qui s'approche, c'est plus grave. Un sentiment qui s'est aggravé au fil du match, les joueurs ne semblaient même pas piqués au vif après une première période désastreuse et ne montraient aucune volonté de se rebeller. Conclusion : l'ASSE est désormais 15e, et sans réaction, le club pourrait vite tomber dans la zone rouge, avec des affrontements contre Monaco et Guingamp d'ici la trêve...

Saint-Étienne va jouer le maintien jusqu'en mai prochain

On a demandé à la Ligue de faire un diagnostic du stade de la Licorne

Après le triste épisode de la barrière de sécurité de la tribune visiteurs qui avait fait de nombreux blessés parmi les supporters lillois, le stade de la Licorne d'Amiens a une nouvelle fois fait parler de lui ce week-end. Et toujours pas pour de bonnes raisons. Quelques dizaines de spectateurs, venus assister à Amiens-Lyon, ont en effet dû changer de siège à cause d'un projecteur qui menaçait de s'écrouler. «On a déplacé les personnes pour ne pas prendre de risque, s'est justifié Alain Gest, président d'Amiens Métropole, propriétaire de l'enceinte, dans des propos rapportés par 20 Minutes. Ce n'est pas la peine d'affoler la France une nouvelle fois. Il n'y a rien du tout.» On peut se demander si l'élu a assez conscience de la situation de la Licorne. Mais aussi si la LFP ne devrait pas, pourquoi pas pendant la trêve, prendre ses responsabilités, et ainsi effectuer un diagostic complet de ce stade. Il semble y avoir urgence. Le stade étant actuellement en travaux, ne devrait-on pas prendre la décision de faire jouer Amiens ailleurs jusqu'à ce que la Licorne soit de nouveau sur pied ?

La LFP doit se saisir plus sérieusement du dossier du stade de la Licorne

On a eu envie de donner quelques bons points à Berchiche

Moqué à son arrivée, certains se demandant comment le PSG avait pu aller le chercher, Yuri Berchiche s'est petit à petit adapté à son nouvel environnement. Des prestations pas toujours constantes au départ, mais, depuis un bon mois, l'ancien arrière gauche de la Real Sociedad montre un niveau très satisfaisant. Unai Emery semble toujours lui préférer Layvin Kurzawa, mais quand même, on a comme l'impression que ses prestations sont sous-évaluées. Erreur désormais réparée. Et à ce rythme-là, on pourrait presque se demander s'il ne pourrait pas devenir un titulaire dans de plus grands matches...

Yuri Berchiche mérite de voir ses performances être davantage mises en avant

On a levé les yeux au ciel en regardant Subasic

On a envie de poser la question : Danijel Subasic est-il sur le déclin et a-t-il encore le niveau pour évoluer à l'ASM ? Loin de nous l'envie d'accabler le Croate, mais ses deux bourdes flagrantes, samedi soir, face à Troyes (3-2) ont en tout cas illustré une année 2017 globalement très moyenne de la part du portier de 33 ans. Il a sûrement dû remercier plus d'une fois ses coéquipiers de lui avoir sauvé son week-end avec la remontada monégasque.

Lire : Monaco fait sa remontada, Rennes accroché à Metz

De là à imaginer que Monaco devrait rapidement lui trouver un successeur ? On a pu voir cette saison que Diego Benaglio pouvait franchement tenir la route. Illustration dans les prochaines semaines ?

Subasic a effectué une année 2017 assez moyenne

On a encore vu la jeunesse briller

Martin Terrier (20 ans), Isaac Mbenza (21 ans), Marcus Coco (21 ans), Kylian Mbappé (18 ans), Houssem Aouar (19 ans), tous buteurs. Sans oublier par exemple Faitout Maouassa (19 ans) et Baptiste Guillaume (22 ans), passeurs décisifs : c'est encore toute la belle jeunesse de Ligue 1 qui a montré l'étendue de son talent. On le dit souvent dans ce rendez-vous du débrief, mais il est toujours de rappeler que le Championnat de France compte de très nombreuses pépites, qu'on a plaisir à regarder chaque week-end.

La Ligue 1 a le meilleur réservoir de jeunes d'Europe

On a été interloqué en voyant Jean-Louis Triaud avec les supporters girondins

Nous sommes à la mi-temps de Bordeaux-Strasbourg, vendredi soir. Les Alsaciens mènent 2-0 et se régalent face à des Girondins dépassés. Le virage sud n'en peut plus. Les fans quittent leur siège. C'est alors qu'apparaît Jean-Louis Triaud, l'ancien président bordelais. Ayant un lien particulier avec les supporters, Triaud, tente, au regard des images, de les ramener à la raison pour qu'ils continuent d'encourager leur équipe comme ils le faisaient si bien en première période. Mais la question est la suivante : où était Stéphane Martin ? N'était-ce pas au président en place d'aller «affronter» ses supporters ? Un Stéphane Martin qui, au passage, est resté bien silencieux après la débâcle alors qu'on attendait sa prise de parole... Ne pas vouloir trop se mettre en avant, d'accord, mais dans de tels moments, rester dans l'ombre peut vite vous retomber dessus...

Pour discuter avec les supporters, on attendait davantage Stéphane Martin que Jean-Louis Triaud

On a chanté du Johnny Hallyday tout le week-end

Il était bien cet hommage, non ? La LFP avait décrété que chaque stade diffuserait un morceau de Johnny Hallyday, décédé la semaine dernière, lors de l'entrée des deux équipes. De «Allumer le feu» à «L'envie», en passant par «Que je t'aime», et une Harley Davidson en bord de pelouse du Vélodrome, les stades français ont rendu hommage à Johnny Hallyday. Et ça, on a bien aimé. Au regard du personnage, ça valait sûrement toutes les meilleures minutes de silence.

Le foot pro qui célèbre Johnny Hallyday, un hommage réussi

Corentin Corger et Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max